26 décembre 2023

Le changement de génération a commencé à la tête des Églises territoriales néo-apostoliques : au cours de l'année qui s'achève, deux adjoints ont été mandatés en tant qu'apôtres de district et un nouvel adjoint a été nommé – tout à fait comme prévu.

En Amérique du Nord et en Amérique centrale

Un homme de foi et un homme d'amour, un conducteur sage et un conducteur plein de courage – et surtout, un véritable ami : c'est avec ces propos élogieux que l'apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a considéré l'apôtre de district américain Leonard R. Kolb. Âgé de 67 ans, il a été admis à la retraite fin septembre, après 50 années d'activité ministérielle.

Son champ d'activité s'étendait sur les États-Unis, les Bahamas, la Barbade, le Belize, les Bermudes, les îles Caïman, la Colombie, le Costa Rica, la Dominique, la République dominicaine, l’Équateur, le Salvador, le Guatemala, la Guyane, Haïti, le Honduras, la Jamaïque, le Mexique, le Nicaragua, le Panama, le Pérou, Saint-Christophe-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Trinité-et-Tobago ainsi que le Venezuela.

C'est désormais John Schnabel qui en sera responsable. L'apôtre de district adjoint a été mandaté en tant qu'apôtre de district au cours du même service divin. Âgé de 59 ans, il vit un peu à l'extérieur de New York, il a quatre enfants et quatre petits-enfants et il exerçait le métier de gestionnaire d'investissement. Outre sa langue maternelle, l’anglais, il parle également l’espagnol.

En Afrique australe

Une force de direction mêlant sagesse, amour et détermination, une foi forte et une grande confiance en Dieu, ainsi qu'une joie et un enthousiasme contagieux : l'apôtre-patriarche a littéralement « couvert de fleurs » l'apôtre de district sud-africain John L. Kriel. Le responsable international de l’Église a admis à la retraite ce dernier, également âgé de 67 ans, début décembre, après 46 années passées dans l'exercice de différents ministères.

Il était responsable de l'Afrique du Sud, du Botswana, des îles Falkland, du Lesotho, de Madagascar, de l'île Maurice, de Mayotte, du Mozambique, de la Namibie, de la Réunion, des Seychelles, de Sainte-Hélène et du Swaziland. C'est maintenant le domaine d'activité de l'ancien adjoint Peter Lambert, qui a été mandaté au cours du même service divin en tant qu'apôtre de district. Peter Lambert a été responsable musique des Églises territoriales du Cap puis d'Afrique australe de 1989 à 2017 et il a composé des chants pour le recueil de chants et le répertoire de chorale.

Au cours de la nouvelle année

D'autres changements à la tête d’Églises territoriales néo-apostoliques se profilent déjà :

  • ainsi, Thomas Deubel a été nommé apôtre de district adjoint en septembre 2023. Il devrait succéder à l'apôtre de district suisse Jürg Zbinden au cours du deuxième semestre 2024. Outre la Suisse, son champ d'activité comprendra les pays suivants : Autriche, Bulgarie, Cuba, Espagne, Gibraltar, Hongrie, Italie, Moldavie, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie.
  • Depuis le 12 décembre 2022, déjà, Stefan Pöschel a été nommé adjoint pour le champ d'activité d'Allemagne occidentale. Il est prévu qu'il succède à l'apôtre de district Rainer Storck à sa tête en juin 2024. Font également partie de son champ d'activité l'Albanie, l'Algérie, l'Angola, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Belgique, le Burkina Faso, la France, la Guyane française, la Polynésie française, la Gambie, la Géorgie, la Grèce, la Guadeloupe, la Guinée-Bissau, l'Iran, la Jordanie, le Cap-Vert, le Kosovo, la Lettonie, le Liban, la Lituanie, le Luxembourg, le Mali, Malte, le Maroc, la Martinique, la Mauritanie, la Nouvelle-Calédonie, les Pays-Bas, les Antilles néerlandaises, le Niger, le Timor oriental, le Portugal, le Sénégal, le Suriname, la Syrie, Sao Tomé-et-Principe, la Tunisie, la Turquie, Chypre et l'Égypte.

La nomination accrue d'apôtres de district adjoints suit également une stratégie claire : les exigences posées aux apôtres de district sont importantes, surtout dans un monde qui devient de plus en plus compliqué, a expliqué l'apôtre-patriarche. C'est pourquoi il ne faut pas simplement jeter les ministres dirigeants à l'eau et voir comment ils se débrouillent. L'important, c'est plutôt que les futurs apôtres de district aient la possibilité de se familiariser avec leurs tâches, de connaître leur champ d'activité et ses membres et de faire leurs premières expériences de collaboration au sein de l'assemblée des apôtres de district.